Millepertuis perforé

Hypericum perforatum L., 1753


Classe : Equisetopsida Ordre : Malpighiales Famille : Hypericaceae Genre : Hypericum
Chargement...

  • 1
    observation

  • 1
    commune

  • 1
    observateur

  • Première observation
    2010

  • Dernière observation
    2010
  • PNRGM
    Participation à 1 Observations
    Part d'aide à la prospection : 100.00 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Diagnose :

Le Millepertuis perforé est une espèce de la famille des Hypéricacées, vivace, à tiges annuelles pouvant atteindre jusqu’à 80 cm de hauteur et à souche ligneuse. Ses tiges sont cylindriques et présentent deux lignes saillantes qui les parcourent intégralement. Les feuilles sont opposées avec une forme ovale oblongue à linéaire. Elles possèdent de minuscules glandes translucides, qui laissent passer la lumière lorsqu’on les regarde perpendiculairement. Les fleurs sont disposées en panicules. Elles possèdent un calice à cinq petits sépales verts, cinq pétales jaune d’or et une quinzaine d’étamines disposées en trois faisceaux. La floraison s’étale de la fin du mois de juin jusqu’au début de l’automne. Les fruits sont des capsules à trois loges.

Détermination :

Le Millepertuis perforé est facile à déterminer, mais il existe d’autres espèces proches avec lesquelles il peut être confondu, bien qu’elles soient nettement plus rares. Si la tige est rampante sur le sol, il s’agit du Millepertuis couché (Hypericum humifusum L., 1753). Dans les fossés, sur les berges des plans d’eau et bords de rivières, on trouve fréquemment le Millepertuis à quatre angles (Hypericum tetrapterum Fr., 1823), qui s’en distingue par des tiges nettement quadrangulaires. Le Millepertuis hirsute (Hypericum hirsutum L., 1753) et le Millepertuis des montagnes (Hypericum montanum L., 1755) possèdent des feuilles dépassant 3 cm de longueur : le premier les a très duveteuses, alors que chez le second elles sont sans poils.

Biogéographique et écologie :

En France métropolitaine, cette espèce est commune dans toutes les régions. Son habitat privilégié correspond aux prairies moyennement humides à sèches, ainsi que sur les zones délaissées comme les bords de routes, friches et jachères.

D'après : Coste, H. 1900-1906. Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes. Paul-Klincksieck, Paris. Réédité en trois tomes en 1998. Librairie scientifique et technique Albert Blanchard, Paris.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Hypericum ciliatum var. acutifolium Choisy, 1824 | Hypericum commutatum Nolte, 1826 | Hypericum lineolatum Jord., 1855 | Hypericum noëanum Boiss., 1888 | Hypericum officinale Gaterau, 1789 | Hypericum officinarum Crantz, 1763 | Hypericum perforatum subsp. lineolatum (Jord.) Berher, 1887 | Hypericum perforatum subsp. vulgare (Schimp. & Spenn.) A.Fröhl., 1911 | Hypericum perforatum var. latifolium W.D.J.Koch, 1844 | Hypericum plasonii Formánek, 1897 | Hypericum vulgare Lam., 1779 | Hypericum vulgare Neck., 1768

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles