Anyphène à chevrons

Anyphaena accentuata (Walckenaer, 1802)


Classe : Arachnida Ordre : Araneae Famille : Anyphaenidae Genre : Anyphaena
Chargement...

  • 51
    observations

  • 14
    communes

  • 16
    observateurs

  • Première observation
    1700

  • Dernière observation
    2019
  • GRETIA
    Participation à 22 Observations
    Part d'aide à la prospection : 43.14 %

    Fiche organisme

  • BIODIV BRETAGNE
    Participation à 17 Observations
    Part d'aide à la prospection : 33.33 %

    Fiche organisme

  • INPN
    Participation à 7 Observations
    Part d'aide à la prospection : 13.73 %

    Fiche organisme

  • Partenaire
    Participation à 5 Observations
    Part d'aide à la prospection : 9.80 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Distribution mondiale

Toute l’Europe, le Moyen-Orient, l’Asie septentrionale

Caractères distinctifs, espèces

Taille - femelle : 5-8 mm, mâle : 4-7 mm.

La femelle est gris-jaunâtre, le mâle est en général plus foncé. Le genre est facilement reconnaissable par ses taches abdominales sombres sur un fond clair. Les quatre taches constituent un dessin en double chevron. Le genre comprend quatre espèces en France, A. accentuata en est la plus commune, la seule au Nord. Elle possède aussi les taches abdominales les plus nettes mais l’observation des pièces génitales est plus sûre pour pouvoir les distinguer.

Milieux colonisés

Cette espèce se rencontre dans la végétation haute de jardins, de haies, de bois et de forêts

Chasse

La chasse est nocturne avec un maximum d’activité en fin de journée-début de nuit. Pendant son activité, elle peut parcourir plus de 100 m sur les branches et rameaux des arbres et des arbustes. Elle ne tisse pas de loge de repos, mais en tisse une pour la mue.

Développement, cycle

Les mâles sont présents d’avril à juin, les femelles d’avril à septembre. Le cycle est annuel.

Le mâle effectue une parade en face de la femelle : il vibre des pattes et tambourine avec son abdomen sur une feuille. Cette parade, particulièrement spectaculaire, est audible pour l’homme. En juin-juillet, la femelle recourbe des feuilles qu’elle attache avec de la soie, construisant ainsi une cellule plus ou moins soyeuse dans laquelle l’araignée pond. La femelle garde sa ponte jusqu’à la sortie des jeunes. Au cours de l’hiver, les jeunes peuvent être trouvés cachés dans la litière.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Aranea accentuata Walckenaer, 1802 | Clubiona accentuata (Walckenaer, 1802)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles