Hahnie élégante

Antistea elegans (Blackwall, 1841)


Classe : Arachnida Ordre : Araneae Famille : Hahniidae Genre : Antistea
Chargement...

  • 8
    observations

  • 5
    communes

  • 3
    observateurs

  • Première observation
    1700

  • Dernière observation
    2012
  • GRETIA
    Participation à 5 Observations
    Part d'aide à la prospection : 62.50 %

    Fiche organisme

  • BIODIV BRETAGNE
    Participation à 3 Observations
    Part d'aide à la prospection : 37.50 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Distribution mondiale

toute l’Europe

Caractères distinctifs, espèces

Taille - femelle : 2-4 mm, mâle : 2-3 mm.

Il s’agit d’une petite espèce au corps rougeâtre, avec un abdomen brun-rouge marqué de chevrons plus sombres. Ses filières en ligne sont caractéristiques de la famille. Ses yeux de tailles identiques sont propres au genre Antistea dont elegans est la seule espèce européenne. L’autre genre : Hahnia, possède des yeux médians antérieurs très petits.

Milieux colonisés

L’espèce colonise plutôt des milieux humides, mais on la trouve aussi en landes ou en dunes.

Chasse

Elle tisse une petite toile en nappe à la base de la végétation ou dans les dépressions du sol. Cette toile est dépourvue de retraite. L’araignée court vers ses proies en marchant sur la nappe comme les Agélénides. Ses victimes sont parfois plus grandes qu'elle-même, le venin a un effet rapide. La proie est parfois emmaillotée.

Développement, cycle

Les femelles sont présentes toute l’année, les mâles en fin d’été, de juillet à octobre. Il pourrait y avoir, selon les individus, deux cycles ou un seul dans l’année.

Il existe un organe stridulatoire à la jonction de l’abdomen et du céphalothorax, son rôle exact ne semble pas connu mais il est probablement lié à la biologie sexuelle. La période de reproduction a lieu en fin d’été-automne mais les pontes s’étalent beaucoup au cours de l’année, ce qui laisse supposer un cycle sans régulation. Les pontes sont déposées au sol ou dans la végétation proche du sol, elles sont abandonnées par la femelle. Elles comprennent moins de dix œufs chacune, il y en a souvent plusieurs l’une à côté de l’autre. Les œufs sont empaquetés dans de la soie, formant des disques de 3 à 5 mm de diamètre, souvent recouverts de terre.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Agelena elegans Blackwall, 1841 | Antistea elegans propinqua (Simon, 1875) | Antistea elegans propiqua (Simon, 1875) | Hahnia propinqua Simon, 1875

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles