Mésange charbonnière

Parus major Linnaeus, 1758


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Paridae Genre : Parus
Chargement...

  • 2 489
    observations

  • 40
    communes

  • 115
    observateurs

  • Première observation
    1960

  • Dernière observation
    2023
  • PNRGM
    Participation à 1025 Observations
    Part d'aide à la prospection : 41.18 %

    Fiche organisme

  • FAUNE BRETAGNE
    Participation à 759 Observations
    Part d'aide à la prospection : 30.49 %

    Fiche organisme

  • Bretagne Vivante
    Participation à 173 Observations
    Part d'aide à la prospection : 6.95 %

    Fiche organisme

  • Ligue de Protection des Oiseaux
    Participation à 153 Observations
    Part d'aide à la prospection : 6.15 %

    Fiche organisme

  • Partenaire
    Participation à 123 Observations
    Part d'aide à la prospection : 4.94 %

    Fiche organisme

  • INPN
    Participation à 105 Observations
    Part d'aide à la prospection : 4.22 %

    Fiche organisme

  • BIODIV BRETAGNE
    Participation à 64 Observations
    Part d'aide à la prospection : 2.57 %

    Fiche organisme

Informations espèce

DIAGNOSE

Longueur 14 cm ; Envergure environ 25 cm. 
Ses joues blanches contrastent avec sa tête noire d’où se prolonge une cravate de la même couleur sur les parties inférieures jaunes. Chez le mâle, cette cravate est beaucoup plus large et étendue que chez la femelle. Les parties supérieures sont verdâtres. Les rémiges, couvertures et rectrices sont sombres et plus ou moins margées de bleu. Les ailes présentent une barre alaire claire sur les grandes couvertures.

FACILITE D’IDENTIFICATION

Simple.

CONFUSIONS POSSIBLES

Aucune espèce ressemblante.

RÉPARTITION GÉNÉRALE

Espèce paléarctique à large répartition, présente d’Afrique du nord à l’est de la Sibérie.

HABITAT ET BIOLOGIE

La Mésange charbonnière est un passereau commun qui fréquente les milieux boisés de tous types, forêts caducifoliées, mixtes, parcs, jardins, etc. C’est une espèce cavicole opportuniste qui niche à la fois dans des supports naturels et artificiels : arbres, nichoirs, murs... La femelle pond entre 3 et 18 œufs jusqu’ à 2 fois par an dans un nid en forme de coupe, fabriqué notamment à partir de mousse. Le mâle et la femelle participent à l’élevage des jeunes pour qui les chenilles sont une composante importante de leur alimentation. Durant la période d’élevage des jeunes, la Mésange charbonnière est essentiellement insectivore mais elle consomme aussi des graines et des fruits en hiver. C’est une migratrice partielle sur l’ensemble de son aire de distribution.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Parus corsus Kleinschmidt, 1903 | Parus major corsus Kleinschmidt, 1903 | Parus major major Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles