Rougequeue à front blanc

Phoenicurus phoenicurus (Linnaeus, 1758)


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Muscicapidae Genre : Phoenicurus
Chargement...

  • 18
    observations

  • 7
    communes

  • 7
    observateurs

  • Première observation
    2004

  • Dernière observation
    2022
  • PNRGM
    Participation à 17 Observations
    Part d'aide à la prospection : 94.44 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Taille/poids :

Longueur totale : 13,5 cm. Poids : 15 g en moyenne.

Diagnose :

Le mâle se reconnaît facilement à sa poitrine orangée, son masque noir et son front blanc. Le plumage de la femelle est beaucoup moins contrasté, avec un dessus brun clair et un dessous roussâtre. Les jeunes sont tachetés. A tous les âges, la queue rousse constamment agitée est typique. Le chant que l’on peut entendre surtout au printemps est composé de phrases mélodieuses dont l’introduction est typique. L’oiseau enchaîne ensuite sur des motifs variables souvent imitatifs.

Détermination :

Simple. Facile sur photo.

Espèces proches :

Les femelles et jeunes du Rougequeue noir présentent un plumage similaire à celui de la femelle du Rougequeue à front blanc. Ils sont toutefois dans l’ensemble beaucoup plus sombres. Dans tous les cas, les cris et chants sont nettement différents.

Période d’observation :
Avril à septembre-octobre.

Biologie-éthologie :

Oiseau insectivore, il capture ses proies tantôt au sol, tantôt au vol : les proies les plus consommées par les adultes sont les hyménoptères et coléoptères, alors que les jeunes sont nourris surtout de lépidoptères, de diptères et de petits coléoptères. Le Rougequeue à front blanc fait preuve de capacités d’adaptation étonnantes quand il s’agit de trouver un site de nidification : il lui arrive de nicher par exemple dans une souche, un vieux mur ou un hangar.

Biogéographie et écologie :

Largement réparti à travers l’Europe (>50% de son aire) et une partie de l’Asie, plus local en Afrique du Nord. Migratrice, l’espèce hiverne en Afrique sahélienne.En période de reproduction, l’espèce se rencontre dans les landes boisées et les forêts, de même que dans les vergers, parcs et jardins.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Motacilla phoenicurus Linnaeus, 1758 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles