Flavoparmelia caperata (L.) Hale, 1986


Classe : Lecanoromycetes Ordre : Lecanorales Famille : Parmeliaceae Genre : Flavoparmelia
Chargement...

  • 2
    observations

  • 2
    communes

  • 3
    observateurs

  • Première observation
    2011

  • Dernière observation
    2021
  • PNRGM
    Participation à 1 Observations
    Part d'aide à la prospection : 50.00 %

    Fiche organisme

  • INPN
    Participation à 1 Observations
    Part d'aide à la prospection : 50.00 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Taille/poids :

Variable, pouvant aller jusqu'à 20 cm de diamètre, formant parfois des colonies étendues.

Diagnose :

Thalle foliacé généralement de grande taille, vert-jaunâtre à lobes larges de 5 à 13 mm, s'élargissant à l'apex. La face supérieure est plus ou moins irrégulièrement ridée et recouverte de soralies granuleuses grossières émergentes, surtout au centre et très peu vers l'extrémité des lobes. Thalle facile à décrocher de son support, son centre tend à se détacher naturellement avec le temps. La face inférieure est noire et pourvue de rhizines hormis vers l'apex des lobes où elle est marron et dépourvue de rhizines.
Les apothécies sont rares, elles atteignent 8 mm de diamètre. Le disque est rouge-marron et le rebord vert-jaunâtre, parfois avec quelques soralies.

Facilité d'identification : simple

Confusions possibles :
Se distingue de Flavoparmelia soredians (Nyl.) Hale par un thalle plus grand (F. soredians est généralement compris entre 5 et 10 cm de diamètre), des lobes dont l'extrémité est moins appliquée au substrat et plus large (jusqu'à 7 mm pour F. soredians) et des soralies granuleuses (farineuses pour F. soredians).

Répartition générale :
Répandu, présent en zone tempérée sur tous les continents et dans les montagnes tropicales à l'exception de l'Australie et de l'Antarctique.

Habitat et biologie :
Espèce surtout corticole croissant sur les écorces plus ou moins acides et assez bien éclairées, principalement sur feuillus, rarement sur résineux. Peut aussi se trouver sur des piquets de clôture, roches siliceuses, tuiles, etc.


Référence: Smith, C.W., Aptroot, A., Coppins, B.J., Fletcher, A., Gilbert, O.L., James, P.W. & Wolseley, P.A. 2009. The Lichens of Greta Britain and Ireland. The British Lichen Society. 1046 pp.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Lichen caperatus L., 1753 | Parmelia caperata (L.) ach., 1803 | Parmelia caperata f. laevissima Gyeln., 1928 | Parmelia caperata f. papillosa Harm., 1909 | Parmelia caperata f. sorediosa Malbr. | Parmelia caperata var. cylisphora Ach., 1814 | Parmelia caperata var. laevissima (Gyeln.) Ozenda & Clauzade, 1970 | Parmelia caperata var. papillosa (Harm.) Ozenda & Clauzade, 1970 | Parmelia caperata var. subglauca Nyl. | Pseudoparmelia caperata (L.) Hale, 1974

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles