Azuré des Nerpruns (L')

Celastrina argiolus (Linnaeus, 1758)


Classe : Insecta Ordre : Lepidoptera Famille : Lycaenidae Sous-Famille : Polyommatinae Tribu : Polyommatini Genre : Celastrina
Chargement...

  • 228
    observations

  • 31
    communes

  • 15
    observateurs

  • Première observation
    2001

  • Dernière observation
    2022
- Alexandre Guillemot - Bastien Moisan - Cosson Thomas - Cyrille Blond - D'augustin Amicie - David Jean - David Lédan - Demange Laurene - Duhamel Benoit - Laurène Demange - Lédan David - Thomas Cosson/marie Bellay - Vincent Chapuis - Vincent Jeudy Et Cecile Leroux
  • PNRGM
    Participation à 187 Observations
    Part d'aide à la prospection : 82.02 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Taille/poids :

Longueur de l'aile antérieure : 12-18 mm.

Diagnose :

Le dessus des ailes du mâle est bleu clair finement bordé de noir. Chez la femelle, la bordure noire est très épaisse surtout pour la génération estivale. Le dessous est gris clair avec une suffusion bleue verdâtre à la base des ailes postérieures. Les dessins noirs de la région post-médiane de l'aile antérieure ont la forme caractéristique de tiret ou de point étiré.

Détermination :

L'adulte est simple à reconnaître, notamment posé avec le dessous des ailes visible.

Période d’observation :

Les adultes peuvent être observés de mars à octobre.

Biologie-éthologie :

C'est une espèce avec deux générations par an. Les adultes s'alimentent principalement de miellat dans les strates arbustives et arborés. Mais ils peuvent aussi être observés sur les fleurs de ronces ou de sureau. Le cornouiller sanguin et le houx sont les principales plantes hôtes de la première génération. Le développement de la deuxième génération se fait principalement sur le lierre. Les œufs sont déposés isolément au niveau des inflorescences. Les chenilles se nourrissent des fleurs et des fruits. Les chrysalides de la seconde génération hivernent. Elles sont adossées aux grosses tiges de lierre ou dans les crevasses de l'écorce des arbres porteurs.

Biogéographique et écologie :

La répartition de l'espèce couvre l'ensemble de l'Eurasie tempérée et l'Afrique du Nord. C'est une espèce commune notamment dans les zones rurales, les milieux bocagers et forestiers. Elle se maintient généralement en zone urbaine au niveau des espaces verts. Les adultes sont observés jusqu'à 2 200 m d'altitude.

D'après :

Essayan, R., Jugan, D., Mora, F. & Ruffoni, A. 2013. Atlas des papillons de jour de Bourgogne et de Franche-Comté (Rhopalocères et Zygènes). Revue Scientifique Bourgogne-Nature, Hors-Série (13) : 1-494.

Chinery, M. & Leraut, P. 1998. Photo-guide des Papillons d'Europe. Les photo-guides du naturaliste. Delachaux et Niestlé, 679 pp.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Celastrina argiolus argiolus (Linnaeus, 1758) | Cyaniris argiolus (Linnaeus, 1758) | Lycaena argiolus (Linnaeus, 1758) | Lycaenopsis argiolus (Linnaeus, 1758) | Papilio argiolus Linnaeus, 1758 | Polyommatus argiolus (Linnaeus, 1758)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles