Agrion élégant

Ischnura elegans (Vander Linden, 1820)


Classe : Insecta Ordre : Odonata Famille : Coenagrionidae Genre : Ischnura
Chargement...

  • 337
    observations

  • 30
    communes

  • 35
    observateurs

  • Première observation
    2001

  • Dernière observation
    2022
- A.herbouiller - Alexandre Guillemot - B.e. Althis - B.iliou - Bastien Moisan - Be X. Hardy - Bernard Iliou - Carole Boussion - Christophe Barbraud - Cyril Courtial - Cyrille Blond - David Jean - David Ledan/simon Ernst - Demange Laurene - Duhamel Benoit - Emmanuel Holder - Guy-luc Choquen - Herbrecht Franck - Jean David - Jean-pierre Artel - Jonathan Gueguen - Kilian David - Laurène Demange - Mael Garrin - Mael Sinoir - Noël Frédéric - Picard Lionel - Pierre Baudouin - Simon Ernst - Simon Ernst/david Ledan - Vincent Chapuis - Vincent Jeudy - Vincent Jeudy Et Cecile Leroux - Willy Maillard
  • PNRGM
    Participation à 310 Observations
    Part d'aide à la prospection : 91.99 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Taille/poids :

Longueur de l'abdomen : 22-29 mm.

Diagnose :

Les mâles sont noir-bronze avec la tête, le thorax, la base de l’extrémité de l’abdomen marqués de bleu ciel à maturité et les ptérostigmas des ailes antérieures bicolores, noirs et blancs. Les femelles peuvent être de plusieurs types.

Détermination :

L’espèce est moyennement difficile à reconnaître.

Espèces proches :

L'espèce peut être confondue avec l’Agrion de Graells l’Agrion de Gené (absent du continent, remplaçant l’A. élégant en Corse). La distinction doit faire appel, sur les imagos, à l’examen attentif du prothorax et des appendices abdominaux.

Période d’observation :

Les adultes sont observés de fin avril à début octobre.

Biologie-éthologie :

Cette espèce a une génération par an dans le nord de la France et en montagne, et deux voire trois dans le sud. Les larves aquatiques sont territoriales et vivent dans la végétation immergée à proximité des rives, là où l’eau est peu profonde. Les mâles de cette espèce ne sont pas territoriaux et les imagos forment des populations denses au bord des étangs. Ils possèdent un pouvoir colonisateur important et apparaissent rapidement sur les pièces d’eau nouvellement créées. L’accouplement dure entre 3 et 8 heures. Les femelles pondent seules et insèrent leurs œufs dans la végétation flottante ou immergée sans jamais descendre sous la surface de l’eau.

Biogéographie et écologie :

L'espèce est présente de l’ouest de l’Europe au Japon. Elle fréquente les eaux ensoleillées stagnantes et faiblement courantes, même saumâtres, acides ou modérément polluées jusqu'à 1 300 m d'altitude (localement jusqu’à 2000 m).

D'après : Grand, D. & Boudot, J.-P. 2006. Les Libellules de France, Belgique et Luxembourg. Collection Parthénope. Biotope, Méze : 480 pp.
Dijkstra, K.-D. B. 2007. Guide des libellules de France et d'Europe. Les guides du naturaliste. Delachaux & Niestlé, Paris. 320 pp.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Agrion aglae Boyer de Fonscolombe, 1838 | Agrion elegans Vander Linden, 1820 | Agrion hastulatum Burmeister, 1839 | Agrion pupilla Hansemann, 1823 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles