Leptophye ponctuée

Leptophyes punctatissima (Bosc, 1792)


Classe : Insecta Ordre : Orthoptera Famille : Tettigoniidae Sous-Famille : Phaneropterinae Tribu : Barbitistini Genre : Leptophyes
Chargement...

  • 42
    observations

  • 18
    communes

  • 7
    observateurs

  • Première observation
    2000

  • Dernière observation
    2022

Informations espèce

Taille/poids :
Mesure entre 10 et 17 mm.

Diagnose :
Insecte de petite taille, de coloration vert-jaune, agrémentée d’une ponctuation rouge sombre. Chez le mâle, la région dorsale de l’abdomen porte généralement une bande longitudinale brune. Le pronotum est plus court et les organes du vol, très réduits, sont découverts. Ceux-ci atteignent la demi-longueur du pronotum chez la femelle, à peine plus que sa longueur chez le mâle. Antennes, de couleur brun rouge foncé à noire, environ quatre fois plus longues que le corps. Cerques du mâle presque rectilignes dans leur partie basale, recourbés vers l’intérieur dans leur tiers apical. L’oviscapte de la femelle, aplati, falciforme, mesure plus de deux fois la longueur du pronotum et porte une fine serrulation dans son tiers apical.

Détermination :
L’espèce est identifiable sur photo.

Espèces proches :
Confusion possible avec Leptophyes laticauda.

Périodes d’observation :
Les adultes sont visibles de juin à novembre.

Biologie – éthologie :
Cette sauterelle observe un régime alimentaire presque exclusivement végétarien. Elle stridule le soir et la nuit ; et est à peine audible. Les accouplements peuvent être assez facilement observés car ils durent près de cinq minutes. La femelle pond ses œufs dans l’écorce des arbres.

Biogéographie et écologie :
Leptophyes punctatissima, originaire d’Europe occidentale, se rencontre quasiment partout dans le monde (jusqu’à 2000 m d’altitude), du fait du transport des plantes d’ornementation. Elle s’adapte assez facilement aux milieux anthropisés, fréquentant volontiers les parcs et les jardins. Ailleurs, elles colonisent majoritairement les orées forestières ensoleillées. Elle se tient préférentiellement dans les buissons.

Bibliographie :
Baur, B., Baur H., Roesti, D., Thorens, P. 2006. Sauterelles, Grillons et Criquets de Suisse. Haupt, Berne, 352 pp.
Bellmann, H. & Luquet G., 2009. Guide des sauterelles, grillons et criquets d’Europe occidentale. Les guides naturalistes. Delachaux et Niestlé. 384 p.
Cigliano, M.M., Braun, H., Eades, D.C. & Otte, D. Othoptera Species file. Version 5.0/5.0. (30/01/2017). http://orthoptera.speciesfile.org/
Sardet E., Roesti Ch. & Braud Y., 2015. Cahier d’identification des orthoptères de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope, Mèze, (collection Cahier d’identification), 304 p.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Acrida standishii Dale, 1837 | Barbitistes glabricauda Borck, 1848 | Ephippigera virescens Stephens, 1835 | Locusta autumnalis Hagenbach, 1822 | Locusta punctatissima Bosc, 1792

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles