Saltique fourmi

Myrmarachne formicaria (De Geer, 1778)


Classe : Arachnida Ordre : Araneae Famille : Salticidae Genre : Myrmarachne
Chargement...

  • 1
    observation

  • 1
    commune

  • 1
    observateur

  • Première observation
    1990

  • Dernière observation
    1990
  • PNRGM
    Participation à 1 Observations
    Part d'aide à la prospection : 100.00 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Distribution mondiale

Europe Moyen-Orient

Caractères distinctifs, espèces

Taille - femelle : 5-6 mm, mâle : 5-6 mm.

Cette araignée sauteuse aux yeux caractéristiques ressemble à une fourmi par sa forme générale : la région céphalique est élevée et très sombre, la partie thoracique brune, plus claire, fait croire à une partition en deux masses, tête et thorax. Les pattes antérieures sont souvent tenues dressées, ce qui évoque encore plus une fourmi, d’où son nom. L’abdomen est plus sombre dans la partie postérieure, les pattes sont claires avec des bandes brunes et noires. Les mâles possèdent des chélicères très développés. Deux autres genres de saltiques myrmécomorphes sont présents en France ; chez aucun d’eux, la partie céphalique n’est élevée. Synageles comprend 5 espèces plus petites, dont la partie céphalique est séparée visuellement de la partie thoracique par une bande transversale d’écailles blanches. Le genre Leptorchestes comprend 3 espèces à peu près de même taille que Myrmarachne. Leur abdomen est étranglé au milieu et marqué d’une bande transverse claire.

Milieux colonisés

L’espèce est présente en pelouses souvent humides, ensoleillées, en landes, parfois dans les habitations.

Chasse

Cette espèce chasse activement le jour. Comme chez les autres Salticidés, les araignées de cette espèce se réfugient dans une loge de soie en période d’inactivité.

L’aspect de fourmi (myrmécomorphie), renforcé par un comportement qui augmente la ressemblance avec les fourmis, n’est pas lié à la recherche de proies. Un certain nombre de prédateurs, notamment les oiseaux, répugnent souvent à capturer des fourmis, animaux toxiques ou venimeux. Leur ressembler confère donc une certaine protection vis-à-vis de ces prédateurs.

Développement, cycle

Les adultes des deux sexes apparaissent en mai, les mâles sont présents jusqu’en juillet, les femelles jusqu'en septembre. Le cycle est annuel.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Aranea formicaria De Geer, 1778 | Myrmarachne formicaria tyrolensis (C.L. Koch, 1846)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles