Merle noir

Turdus merula Linnaeus, 1758


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Turdidae Genre : Turdus
Chargement...

  • 2 174
    observations

  • 41
    communes

  • 92
    observateurs

  • Première observation
    1999

  • Dernière observation
    2022
- Anne-genevieve Martin - Annie Ennebault - B.iliou - Bastien Moisan - Catherine Orain - Christian Fontaine - Christine Guillery - Clément Diraison - Cosson Thomas - D'augustin Amicie - D. Lédan /o. Borderioux /erina Pasco - D.lédan - David Ledan - David Ledan / Thomas Cosson - David Ledan/ Gwenengan Cueff - David Ledan/ Thomas Cosson - David Ledan/ Thomas Sarkosi - David Ledan/antonin Le Bougnec - David Ledan/gwenegan Cueff - David Ledan/mael Ville-pleurdeau - David Ledan/margaux Feon/thomas Cosson - David Ledan/margot Tharan - David Ledan/matthieu Le Bachelier - David Ledan/morgane Lorsong - David Ledan/simon Ernst - David Ledan/thomas Cosson - David Ledan/vincent Jutel - David Lédan - David Lédan / Thomas Cosson - David Lédan/ Gwenengan Cueff - David Lédan/anne Boulet - David Lédan/anne Boulet/morgane Lorsong - David Lédan/antonin Le Bougnec - David Lédan/catherine Joncheret - David Lédan/claire Quérard - David Lédan/léo Lédan - David Lédan/manon Garandeau - David Lédan/margaux Féon - David Lédan/margaux Féon/thomas Cosson - David Lédan/marion Neymeyer - David Lédan/maël Ville-pleurdeau - David Lédan/morgane Lorsong - David Lédan/morgane Lorsong/antonin Le Bougnec - David Lédan/nicolas Bernard - David Lédan/simon Ernst - David Lédan/thomas Cosson - Demange Laurene - Dominique Morin - E.penguilly - Althis - Emilie Bertin - Evan Le Norgant - Evelyne Gerber - G.cueff - Guy Le Ray - Guy Michel Charles - Gwenegan Cueff - Henriette Mahevo - Jane Golan - Jean-pierre Fravalo - Julianna Lofficial - Jérome Cabelguen - Kilian David - Laurène Demange - Lisette Guyot - Louanne Jolivet - Lédan David - Margot Tanguy - Monique Perraudin - Morgan Donnio - Morgane Lorsong - Nicolas Hery - Nina Cosquer - Nolwenn Valy - Patrick Camus - Pierre Maheo - Pierre Malvoisin - R.descombin - R.descombin - Althis - R.descombin-althis - Rauben - Salome Palou - Sarah Le Guellec - Simon Ernst - Sylvain Fagart - Sylviane Millet - T.cosson - Thomas Cosson - Thomas Cosson/anne Boulet/ Caroline Demonchy - Vincent Chapuis - Vincent Jutel - Yvette Le Bizec
  • PNRGM
    Participation à 2132 Observations
    Part d'aide à la prospection : 98.07 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Taille/poids :

Longueur 24 cm, envergure 38 cm, poids moyen 100 g.

Diagnose :

Le mâle est uniformément noir avec un bec et un cercle oculaire jaune orangé. La femelle  est brune et tachetée (la Grive musicienne est également tachetée dessous, mais la couleur de fond de sa poitrine est beaucoup plus claire).

Détermination :

Les strophes du Merle noir commencent le plus souvent par des sons flûtés et mélodieux et se terminent par des gazouillis ou des grincements peu sonores. Le nid en coupe est reconnaissable à son revêtement intérieur composé de matières végétales fines, sur lequel sont pondus 3-5 œufs (parfois 6) gris verdâtre tachetés de brunâtre.

https://inpn.mnhn.fr/jeux/oiseaux/listen/emissions_vocales_complexes_variees_inventives/4117

Période d’observation :

La période de chant commence souvent dès la fin de février en forêt ou à la campagne. Elle est plus précoce chez les merles des villes stimulés par les éclairages artificiels et que l’on peut entendre dès janvier.

Biologie-éthologie :

Le Merle noir est un oiseau forestier qui a su s’adapter aux parcs et jardins où il est devenu très commun y compris en milieu urbain. Il se nourrit en grande partie de vers de terre ainsi que d’autres invertébrés trouvés au sol, sur les pelouses ou en fouillant parfois bruyamment parmi les feuilles mortes du sous-bois. Il apprécie également les fruits sauvages ou ceux des jardins et vergers. Le chant appartient à la catégorie des émissions vocales complexes, variées et inventives.

Biogéographique et écologie :

L’espèce est migratrice partielle, le pourcentage de migrateurs variant fortement selon les régions et les habitats. De nombreux individus effectuent des déplacements limités sans quitter la France. Dans le sud, les effectifs hivernaux d’oiseaux locaux pour la plupart sédentaires sont renforcés par des oiseaux issus d’autres populations, notamment des migrateurs en provenance d’Europe du Nord ou de l’Est.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Pas de synonymes pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles