Hérisson d'Europe

Erinaceus europaeus Linnaeus, 1758


Classe : Mammalia Ordre : Eulipotyphla Famille : Erinaceidae Genre : Erinaceus
Chargement...

  • 626
    observations

  • 39
    communes

  • 43
    observateurs

  • Première observation
    2001

  • Dernière observation
    2022
- Annaelle Mézac - Annaëlle Mezac - Annaëlle Mézac - Anne Boulet - Bastien Moisan - Boulet Anne - Camille Simon - Carole Jehanno - Catherine Orain - Chillig Guillamot - Christian Fontaine - Cosson Thomas - David Ledan - David Ledan/vincent Jutel - David Lédan - David Lédan/margaux Féon - Gaëlle Chaubaron - Gwenegan Cueff - Hubert Bureau Du Colombier - Hubert Du Colombier - Inconnu - Jean-luc Blanchard - Jean-marc Gueho - Jean-pierre Artel - Julien Le Perlier - Juliette Herry - Leslie Veron - Margaux Féon - Morgane Dallic - Nolwenn Malengreau - Olivier Hay - Pierre Baudouin - R.p - S. - Sophie Giraud - Stanislas Le Michel Du Roy - Stephanie Le Quintrec - Thierry Bigey - Thomas Cosson - Thomas Cosson/bastien Moisan - Thomas Cosson/leslie Veron/juliette Herry - Thomas Cosson/marie Bellay
  • PNRGM
    Participation à 621 Observations
    Part d'aide à la prospection : 99.20 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Taille : 18-31 cm plus 2-3 cm  pour la queue (adulte).

Poids : 0,8-1,2 kg (adulte).

Diagnose : Le hérisson a une silhouette ronde se terminant par un museau pointu. Son dos, ses flancs et son front sont recouverts de piquants bruns avec de fines extrémités blanches et mesurant entre 2 et 3 cm de long. Le reste du corps est recouvert de poils brun-gris. Il est difficile de différencier le mâle de la femelle.

Détermination : simple (en France).

Période d'observation : Il est surtout actif au crépuscule et la nuit et observable du printemps à  l'automne lorsque la température dépasse les 10 degrés. Il tombe entre en léthargie en hiver mais se réveille au moins une fois pour changer de nid. 

Biologie-éthologie :
Le hérisson s'accouple d'avril en septembre. La femelle met bas, dans un nid, six à sept semaines plus tard de 2 à 7 jeunes. Il est assez solitaire et se roule en boule à la moindre alerte pour se protéger des prédateurs en présentant que ses piquants.

Biogéographique et écologie :
Il est présent en Europe de l'ouest et se retrouve dans des habitats très variés. Il fréquente aussi bien la ville que la campagne à condition qu'il puisse trouver des abris et de la nourriture (insectes, escargots...)

Référence bibliographique : Haffner, P. & Savouré-Soubelet, A. 2015. Sur la piste des Mammifères sauvages. Coll. L'amateur de la Nature. Dunod, Paris. 208 pp.

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Erinaceus dissimilis | Erinaceus erinaceus (Blumenbach, 1779) | Erinaceus erinaceus centralrossicus Ognev, 1916 | Erinaceus erinaceus europaeus Linnaeus, 1758 | Erinaceus europaeus centralrossicus Ognev, 1926 | Erinaceus europaeus europaeus Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles