Murin à moustaches

Myotis mystacinus (Kuhl, 1817)


Classe : Mammalia Ordre : Chiroptera Famille : Vespertilionidae Genre : Myotis
Chargement...

  • 59
    observations

  • 15
    communes

  • 11
    observateurs

  • Première observation
    1991

  • Dernière observation
    2019
  • PNRGM
    Participation à 59 Observations
    Part d'aide à la prospection : 100.00 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Longueur (T+C) : 3,5 à 4,8 cm. Longueur avant-bras : 3,2 à 3,65 cm. Envergure : 19,0 à 22,5 cm. Poids : 4 à 8g. Dents (38) : I2/3, C1/1, P3/3, M3/3. Echolocation : proche de 30 kHz.
Petite chauve-souris au pelage dorsal gris-brun et au ventre plus grisâtre. La face est sombre, souvent noire, et le tragus est pointu et long. Elle peut être confondue avec Myotis brandtii et Myotis alcathoe, qui se chevauchent au niveau de la répartition géographique et des mensurations. Une clé de détermination est nécessaire pour une identification rigoureuse.
Elle fréquente les milieux mixtes, ouverts à semi-ouverts, de la plaine à la montagne : zones boisées et d’élevage, villages, jardins, milieux forestiers humides, zones humides. Pour la chasse, elle s’éloigne peu des gîtes ; le domaine vital s’étend en moyenne sur une vingtaine d’hectares pour une colonie. Elle est active dans le quart d’heure qui suit la tombée du jour, et pour l’essentiel de la nuit, avec de courtes poses. En milieu encombré, elle chasse dans les endroits ouverts et bien structurés comme une forêt galerie, un chemin au sein d’une végétation dense, une rivière en sous-bois. Elle capture essentiellement des proies volantes, principalement des Diptères, et des Lépidoptères, plus rarement des Arachnides, Coléoptères, Hyménoptères, Punaises. Pour l’hibernation, elle est presque toujours solitaire, nichée dans des anfractuosités. Elle recherche des gîtes à très forte hygrométrie et frais, et choisit autant les petites caves que les grottes, les mines et les carrières, plus rarement les bâtiments ou les cavités arboricoles. Les gîtes de mise bas accueillent une quarantaine de femelles, de mi-mai à début juin, et sont principalement localisés dans des constructions (maisons, granges, ruines isolées…) derrière des espaces disjoints plats et étroits, et très rarement dans des arbres (écorces décollées, loges de pics, fentes). Les colonies sont très mobiles même en période d’allaitement. Le pic des naissances se fait vers la mi-juin et les premiers juvéniles peuvent être volants dès la fin du mois. Il n’y a pas de cas de gémellité connu. En fonction du climat et de l’altitude, les essaimages automnaux peuvent débuter dès juillet et durer jusqu’en novembre.

L’espèce n’est pas connue pour être migratrice. L’espérance de vie moyenne est de 4 ans et le record de longévité européen de 23 ans.

Extrait de l'ouvrage : ARTHUR L. & LEMAIRE M. 2009. Les Chauves-souris de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope, Mèze (Collection Parthénope); MNHN, Paris, 544p.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Myotis bulgaricus | Myotis collaris | Myotis humeralis | Myotis lugubris | Myotis mystacinus mystacinus | Myotis nigrofuscus | Myotis rufofuscus | Myotis schinzii | Myotis schrankii Wagner, 1843 | Myotis sibiricus

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles